Categories Photo culinaire

Voyou Burger, l’excellence à la française

Des Burgers aux noms rigolos rappelant les dialogues de Michel Audiard !

Voyou Burger

Voyou Burger est né à Nancy en 2014, au 20 rue Stanislas. Et pourtant, les personnages de ce repère de brigands gourmands, nous plongent dans l’univers des polars des années 1950-60. Il y a des histoires, des liens qui se tissent et même des parentés entre tous ces protagonistes. Curieux non ? Intrigant même ! On parle bien d’un restaurant de Burgers.… à Nancy ! Capitale paisible de la Lorraine. Vous pourrez y mener une enquête et décrocher la “CARTE à TONTON”.

Les Burgers

Visez un peu ces dénominations truculentes quand vous découvrez la carte:

  • Léon la Gâchette
  • Gaston l’Arsouille
  • Raoul la Cavale
  • Lucien la Bricole
  • Gaspard Crosse-de-Bois….

Chaque bun, spécialisé conçu par le boulanger d’à côté, Frédéric Villa, est copieusement garni de produits frais et locaux. Les recettes sont aussi originales que les noms et pour finir son assiette il faut s’appeler Pantagruel ou Gargantua ! De plus, ils sont accompagnés de délicieuses frites maison et de salade.

Burger en flamme

La salle

Le restaurant est sur deux étages, dans un style industriel et chaleureux. L’équipe en salle est jeune, dynamique et souriante ! Les beaux jours, la terrasse est ouverte rue Stanislas à quelques pas de la somptueuse Place Stan.

Et si vous n’avez pas le temps de vous installer et laisser servir, il y a la version Burger Delivery au 10 rue de la Faïencerie . Commandez et emportez !

Un livre: le Répertoire du Burger

(Affaire à suivre, prochain article du journal et plus encore….)

Tous les protagonistes de VOYOU BURGER se retrouveront dans un livre de recettes et de photos publié par les Editions du Signe. Pour le stylisme, je me suis inspirée de l’univers industriel du lieu, des noms des burgers et de mes trouvailles chez le ferrailleur Schmidt Frères à Diemeringen

Remerciements

Merci à Matthieu Patard aux manettes du restaurant et Emma Verschuère à la communication, pour leur confiance, leur bonne humeur et leur gentillesse.

Merci à Schmidt frères, ferrailleur à Diemeringen, qui m’a laissé chiner mes accessoires.

Merci aux Editions du Signe pour la publication et la diffusion du livre.

Share

Your comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.