Categories Conseils & Astuces, Entreprise

Photographie culinaire: la technique

Photographie culinaire: un peu de technique

 

Un article plus actuel sur l’art culinaire et la photo

Le paramètre qui contribue le plus à la réussite de la photo, est la qualité de la lumière.
La bonne nouvelle, comme votre sujet est facilement transportable, vous pouvez choisir le type de lumière.

  • La lumière naturelle est une technique souvent utilisée en photographie culinaire. Si vous pouvez vous installer près d’une fenêtre, cela facilitera grandement votre travail ! La douceur de la lumière diffuse à travers la fenêtre produit des ombres douces fonctionne avec beaucoup de types de photographie culinaire. En général, le meilleur éclairage est un éclairage latéral. Vous devrez utiliser un trépied.

 

  • Vous pouvez ajouter face à la source de lumière (en l’occurrence, la fenêtre) un réflecteur qui renverra une partie de la lumière et atténuera les ombres qui sont par ailleurs déjà très douces dans ces conditions de prises de vues. Pas besoin de gros investissement, un plaque de polystyrène fera très bien l’affaire. Veillez à ce qu’elle ne soit pas teintée. N’apportez pas de dominante de couleur même si vous pourrez par la suite, corriger la balance des blancs, en post-production.

 

  • La lumière artificielle. Si vous possédez un éclairage de studio, flash et boite à lumière, vous vous amuserez à contrôler la lumière.
  •           une boite adaptée à la taille de l’assiette comme source principale, placée à 45°
  •           apporter de la lumière sur le côté opposé de la boite pour atténuer les ombres à l’aide d’un réflecteur
  •           ajouter une lumière en contre-jour, ça marche bien quand il y a de la salade, des herbes…., pour éclairer ces ingrédients par transparence
  •           placer des petits miroirs pour éclairer des zones spécifiques et apporter de la brillance et de l’éclat à l’image

 

  • La profondeur de champ.  Utilisez votre appareil photo en priorité ouverture, si vous travaillez en lumière naturelle, et choisissez une plage entre f/2.8-5.6.
  • Si vous travaillez en éclairage artificiel, réglez la puissance de vos flashes de façon à avoir une grande ouverture.
  • Faites la mise au point sur la partie la plus représentative du plat, le plus croustillant, la texture la plus appétissante qui aura été mise en relief par la lumière. Le reste de l’image sera baignée par un joli flou très naturel.

 

  • L’angle de prise de vues. L’angle le plus commun est un trois-quarts plongeant. Mais essayez d’autres points de vues. Expérimentez et trouver des angles qui créent des images graphiques.
  • photographie culinaire

 

  • Pensez aux couleurs dans votre assiette.  La couleur joue un rôle très important en photographie culinaire. Dans de nombreux cas, vous pouvez ajouter de la garniture, feuilles de salades, herbes de Provence, aromates… qui contraste avec la couleur du plat.

photographie culinaire

  • Photographiez une assiette généreuse.   En photographie culinaire, la nourriture semble meilleure  quand on a cette impression de générosité dans l’assiette. Mais attention, il ne s’agit pas de remplir l’assiette de façon indigeste. Il faut trouver un compromis pour obtenir de jolis volumes tout en restant léger et aérien.

 

En résumé

Quelques astuces faciles et rapides à mettre en oeuvre quand vous êtes pressé

  • 1. Placez votre plat, assiette… près d’une fenêtre pour tirer parti de la lumière naturelle
  • 2. Limitez la profondeur de champ dans la zone f/2.8-5.6
  • 3. Faites un très gros plan dans l’image ou intégrez l’arrière-plan si le contexte si prête
  • 4. Cherchez des ingrédients qui contrastent avec votre plat pour apporter une touche de couleur et rendre l’image dynamique
  • 5. Photographiez la nourriture aussi fraîche que possible ;o)

 

D’autres astuces en photographie culinaire

  • Tout ce qui est vert semble encore plus vert et plus frais si c’est plongé quelques minutes dans l’eau glacée
  • Un peu d’huile sur la nourriture la rend plus fraiche
  • Si vous utilisez de la salade en garniture, n’en mettez pas de trop. Elle paraîtra “molle”.
  • Assurez-vous que les assiettes sont bien propres et sans tache de graisse, la lumière ne vous le pardonnera pas !
Share

Your comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.