Categories Reportage

Horloge astronomique de Strasbourg

Une merveilleuse mécanique.

Horloge astronomique roue inclinée

L’histoire de l’horloge astronomique

Petit résumé tiré de l’article du Mag supplément du Républicain Lorrain daté du 25 février 2018

Jean-Baptiste Schwilgué

Issu d’une vieille famille alsacienne, Jean-Baptiste Schwilgué est né le 18 décembre 1776. Ecolier, il était déjà renommé pour les petits mécanismes qu’il construisait à l’aide d’outils qu’il avait lui-même fabriqués.

C’est à Sélestat, où son père vint s’installer après la Révolution, qu’il connut ses premiers succès scientifiques, il était considéré comme le meilleur horloger de la région. Autodidacte, il approfondit sans arrêt ses connaissances en mathématiques, astronomie et mécanique et fut nommé professeur à Sélestat (…) En 1827, il s’installa à Strasbourg où il se spécialisa dans la fabrication des horloges d’églises. Ses ateliers occupaient plus de 150 ouvriers. Son ambition de toujours était de pouvoir rénover l’horloge de la cathédrale dont le mécanisme s’était arrêté quelque temps avant la Révolution. Il en obtint la charge et à partir de 1838, conçut une nouvelle horloge comprenant une série de mécanismes de son invention.

Les Trois Horloges Astronomiques

La cathédrale de Strasbourg a connu, depuis le XIVème siècle, trois horloges astronomiques.

  • la première dite “des Trois Rois” a été érigée en 1352 face à l’actuelle horloge et a fonctionné durant près de deux siècles
  • En 1571, une nouvelle horloge fut conçu par le mathématicien Conrad Dasypodius, le maître d’oeuvre Hans Hulberger et les frères Habrecht. Elle s’arrêta en 1789.
  • Rénovée par Schwilgué de 1838 à 1843, elle fut classée monument historique le 15 avril 1987.

Les légendes

Au cours des siècles, plusieurs légendes s’y sont rattachées. L’une d’elles concerne Dasypodius. Elle raconte que les magistrats de Strasbourg firent crever les yeux du mathématicien pour l’empêcher de réaliser ailleurs une horloge analogue. Pour se venger Dasypodius aurait brisé un des rouages du mécanisme l’empêchant ainsi de fonctionner.

Un nouveau guide

Très prochainement, un nouveau guide consacré exclusivement à l’horloge astronomique de Strasbourg paraîtra aux Éditions du Signe sous la direction du Comité Scientifique de l’Horloge. Le texte coordonné par Jean-Pierre Rieb est adapté par l’auteure Sylvie de Mathuisieulx. Le Chef d’orchestre, Anthony Kinné a eu (entre nombreuses autres choses) la lourde tâche d’harmoniser texte et photos.

Remerciements

J’ai vécu une expérience sensationnelle en photographiant l’Horloge Astronomique de la Cathédrale de Strasbourg. Tout d’abord en pouvant plonger dans les entrailles de cette belle mécanique, gravir les étages et découvrir une partie de ces secrets. Ensuite, j’ai pu m’élever un petit peu pour photographier certains détails dans l’axe et avoir ainsi un point de vue privilégié et inhabituel de ce chef d’oeuvre. Plus les commentaires avisés de Sylvie de Mathuisieulx.

Merci mille fois au Comité Scientifique de l’horloge, aux Editions du Signe et particulièrement à Anthony Kiné !!!

Horloge astronomique globe

Share

Your comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.