Categories Entreprise

Comment photographier une voiture ?

L’Espace H, concessionnaire BMW, me laisse carte blanche pour photographier ses voitures.

Le défi :

Photographier une voiture avec un éclairage studio tout en gardant l’ambiance de la concession et sans essayer de reproduire ce que font déjà excellemment bien les photographes de chez BMW.

L’idée donc, était de faire ressortir les caractéristiques du design de la voiture en jouant sur plusieurs paramètres :

  • différents angles et positionnements de la source de lumière
  • convertir des reflets directs en reflets polarisés
  • multiplier les prises de vues

Le filtre polariseur indispensable !

Imaginez une voiture, donc une carrosserie métallique, brillante, dans un showroom doté d’une grande baie vitrée. La première chose à faire est d’éliminer tous les reflets parasites qui viendraient contaminer l’image. Grâce au filtre polariseur monté sur l’objectif, on peut supprimer une bonne partie de ces reflets indésirables.

Le trépied essentiel

Sans cet accessoire, ce type de prise de vues serait évidemment impossible. Le but est de surperposer, en post-production, toutes les images.

© Muriel Pasten

Les boîtes à lumière

J’ai utilisé deux boîtes à lumière :

  • une grande boîte rectangulaire 30×120 cm pour les lignes, les angles, le galbe
  • une boîte carrée 60×60 cm pour les jantes

La première photo est celle de la voiture, en lumière ambiante pour avoir l’environnement.

Puis, j’ai commencé avec la longue boite rectangulaire pour souligner les arêtes, en tournant tout autour de la voiture. La lampe pilote de du flash étant allumée, je peux anticiper la réflexion de la lumière sur la carrosserie. J’utilise aussi cette boite pour éclairer les phares et la calandre.

Je termine avec la boîte carrée pour éclairer les jantes, les grilles d’aération, la poignée, le rétro extérieur, le logo BMW et le volant.

Chaque déplacement de la source de lumière a pour but de mettre en avant un détail. Ce qu’on ne pourrait pas avoir en une seule prise de vues.

La post-production

En tout, j’ai fait une vingtaine d’images et j’en ai retenu 15. A l’aide de Photoshop, j’ai créé un empilement de toutes ces photos et garder ce qui m’intéressait de chacune d’elles.

Voici un autre essai avec une BMW plus récente, la sublime M2 !

 

Remerciements

Mille mercis à l‘Espace H, à Michel, Muriel et Tanguy pour leur confiance et leur patience.

 

Share

Your comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.