Categories Non classé

Comment faire un shooting photo ?

Comment faire un shooting photo ?

 

Le choix du sujet

Sans aller au bout du monde, il suffit de regarder autour de nous, d’ouvrir grands les yeux pour trouver des sujets d’inspiration. Selon notre sensibilité, nous choisirons l’un de ces 3 thèmes.

  1. 1. Paysage
  2. 2. Portraits
  3. 3. Nature morte

Quel que soit le sujet, pour bien réussir son shooting photo, les qualités requises seront l’observation, la patience et la persévérance.

L’élément déterminant dans le succès de la photo, c’est la lumière ! C’est notre matière première. Sans elle le sujet n’existe pas.

En photographie de paysage, sa qualité est liée inévitablement aux conditions atmosphériques et aux moments de la journée. Pour les portraits et les natures mortes, il existe évidemment une alternative : travailler en studio ou tout simplement en intérieur.

Le choix de la lumière

  1. 1.Lumière naturelle
  2. 1.1 La lumière du jour change de couleur au fil des heures.
  3. Très tôt le matin, le soleil éclaire la terre à l’oblique. On observe des nuances rosées ou jaunâtres.
  4. Vers l’heure de midi,  le bleu domine. C’est une lumière dure et les contrastes sont accentués.
  5. Le soir, au coucher du soleil, la lumière reprend des tons plus chauds: jaune, orangé ou rouge.
  6. 1.2 Les effets de la météo
  7. Par très beau temps, le sujet est éclairé par 2 sources : le soleil qui apporte la lumière principale et le ciel qui diffuse la lumière.
  8. Si le soleil est voilé, quand les nuages sont présents, il y a moins de différence entre la quantité de lumière émise par le soleil et celle diffusée par le ciel. Les contrastes diminuent. C’est une belle lumière pour les portraits.
  9. Si le soleil disparaît complètement derrière les nuages, il n’y a plus qu’une seule source de lumière très diffuse. les contrastes sont quasi inexistants et il en résulte une image “plate”.
  10. Avant de partir faire son shooting photo, il est donc important de connaître les moments les plus favorables de la journée en fonction des effets psychologiques que nous voulons retranscrire.

 

  1. 2. Lumière artificielle
  2. 2.1 Les éclairages disponibles à la maison
  3. S’il s’agit d’un portrait, dans un premier temps, c’est une façon économique d’éclairer son modèle et surtout d’observer et de bien comprendre les jeux d’ombre et de lumière sur un visage. Il existe néanmoins un gros inconvénient, c’est la dominante de couleur liée à ces éclairages. La solution c’est de convertir ensuite la photo en Noir & Blanc.
  4. 2.2 Les torches de studio
  5. Plus onéreux mais ils ont l’avantage de produire une lumière blanche. Pour débuter, une seule source et quelques accessoires “maison” feront l’affaire. De nombreux sites proposent du matériel pour des prix relativement abordables. Miss Numérique et ProStudio 360.

Quelle que soit la source de lumière choisie (domestique ou flash de studio), déplacez-la et observer les ombres sur le visage. Une seule source génère de forts contrastes, disgracieux pour un portrait. Comment y remédier ? Tout simplement en plaçant un carton ou polystyrène blanc de l’autre côté. Si vous éclairez par exemple le côté droit du visage, vous placerez le carton côté gauche pour qu’il vous “ramène” de la lumière et adoucisse les ombres.

Il y a bien sûr des règles de base pour éclairer un visage. Il suffit pour cela de regarder les tableaux des Maîtres de la Peinture. Les visites de musées s’imposent ! Et vous comprendrez très vite que la lumière doit avoir un sens, on doit la sentir.

  • 3. L’angle de la lumière
  • Le positionnement de la source de lumière est un élément capital. Une lumière latérale fera ressortir les détails de votre sujet, mettra en valeur la texture, donnera du volume et soulignera les formes. A contrario, un éclairage frontal aplatira votre image. Il n’y aura pas de modelé. C’est le cas typique des flashes intégrés à votre appareil photo.
  • des photos seront bientôt disponibles pour illustrer cette partie

 

Le choix du cadrage – La composition

Il s’agit d’organiser les éléments de l’image afin d’obtenir une harmonie. Définissez le centre d’intérêt de votre composition et placez-le de façon à lui donner de la force.

Comment bien cadrer en fonction du sujet et de l’effet que nous souhaitons produire ?

  1. 1. Le cadrage horizontal
  2. Accentue les lignes horizontales
  3. Ecrase les lignes verticales
  4. Se rapproche le plus de la vision humaine, nos yeux balayent l’espace de gauche à droite.
  5. Les boîtiers sont conçus pour une prise en main à l’horizontal
  6. Convient aux paysages, scènes rurales et urbaines, photos de groupes…
  7. Impression psychologique : tranquillité, calme, repos.
  8. Le cerveau assimile les lignes horizontales à la position « couchée ».
  9. 2. Le cadrage vertical
  10. Impression psychologique : dynamisme, tension, proximité.
  11. Le cerveau assimile les lignes verticales à la position debout.
  12. Idéal pour les portraits, l’architecture.
  13. 3. La règle des tiers
  14. Il s’agit de diviser l’espace en 3, horizontalement et verticalement. Les éléments situés aux endroits où se croisent les lignes de division auront un impact plus fort dans la  photo. Ces points d’intersections des lignes de force verticales et horizontales constituent les 4 points forts de l’image.

 

En résumé, quelques pratiques à éviter, pour se donner des chances de réussir son shooting photo:

  • Ne pas diviser l’espace pictural en 2 parties égales.
  • Ne pas placer d’objet trop près des bords ce qui donnerait l’impression qu’il en manque un bout.
  • Ne pas placer le sujet au centre ce qui attirerait, de fait, directement le regard.

 

Conclusion

Un fois que vous vous êtes décidé pour un sujet, que vous vous êtes soucié de la qualité de la lumière, oubliez dans un premier temps les règles de composition, prenez votre appareil et prenez surtout beaucoup de plaisir !

 

Share

Your comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.