Réaliser un packshot d’une bouteille d’armagnac, de vin ou tout autre produit requiert un certain savoir-faire. En effet, le photographe est confronté à toute une série de problèmes liés à la matière. Il existe différents type de surfaces réfléchissantes : métal, miroir. Ces dernières ont la fâcheuse tendance à refléter leur environnement. C’est-a-dire les trépieds, les éclairages et l’appareil photo ! Mais le verre et les liquides offrent des difficultés supplémentaires. Non seulement, ils reflètent mais ils la transmettent aussi.

Photographe spécialisée dans le pacskhot d’objets en cristal, je propose naturellement mes services également pour les photos de bouteille.

  • Maîtrise des reflets sur la bouteille
  • Volume de la bouteille
  • Lisibilité de l’étiquette

Packshot d’une bouteille sur fond blanc

Packshot bouteille armagnac de Saint-Aubin

Eclairer la bouteille

Dans le cas de cette bouteille d’armagnac du vignoble de Saint-Aubin, une seule source de lumière suffit pour recréer le volume. Cet éclairage est facilité par le verre très sombre. J’ai fait le choix de n’utiliser qu’une seule boîte à lumière pour n’avoir qu’un seul reflet. Une fois cet éclairage validé par le client, je le reproduis sur toute sa gamme. Toutes les bouteilles d’armagnac identiques à celle-ci seront éclairées de la même manière. Ainsi, il y aura une unité dans la présentation de ses produits.

Eclairer l’étiquette

  • placer la bouteille de façon à centrer parfaitement l’étiquette
  • choisir un éclairage adapté à la nature de l’étiquette (mate, brillante, relief, couleurs…)

Dans le cas de la bouteille ci-dessus, l’étiquette est mate. Pas de problèmes de réflexion, brillance… à gérer. En revanche, il y a un code de couleurs à respecter chez Saint-Aubin. Le bas-armagnac Âge 4 se reconnaît par la couleur orange d’une partie de l’étiquette. Donc, pour être cohérente avec la charte graphique du client, je fais la première photo avec la ColorChecker de chez X-Rite. Je photographie en raw et pilote l’appareil avec le logiciel CaptureOne. Donc, dès la première photo, grâce à ce logiciel je supprime les dominantes qui pourraient y avoir. Dans le cas des produits hauts-de-gamme, on trouve de très belles étiquettes, très élaborées, utilisant différentes matières. Notamment des matières métalliques. Encore une fois, il faudra adapter la lumière. C’est pourquoi je travaille toujours avec l’appareil fixé sur un trépied. Ainsi, je peux faire des expositions multiples : 1 plan d’éclairage pour 1 matière donnée. Ensuite, dans Photoshop, il suffira de superposer les images. packshot bouteille étiquetée métallique

Post-production

  • prise de vues en raw
  • expositions multiples
  • détourage
  • tracé de sélection

Les fichiers raw sont développés dans le logiciel Capture One et les images sont assemblées dans Photoshop. Pour un détourage de précision, j’utilise l’outil « plume » de Photoshop et je livre toutes les images avec le tracé de sélection. De cette façon, si vous devez confier les photos à un maquettiste, il lui sera facile de re-sélectionner l’objet.

 

En conclusion

Je peux réaliser les séances Packshot de bouteille soit dans mon studio, soit dans votre entreprise. J’optimise toutes les images en post-production. Il y aura une unité dans votre gamme de produits. Les photos seront livrées au plus tard, une semaine après la prise de vues, en haute définition pour le « print » et en basse définition » pour le web marketing, réseaux sociaux, etc… J’applique un tarif dégressif. Le prix pour une seule bouteille est 32 € (prise de vues & post-production) mais diminue selon la quantité. N’hésitez pas me contacter pour la réalisation de vos travaux photographiques.

Pin It on Pinterest

Share This