La photo panoramique mode d’emploi

  • 1- Les nombreux avantages

  • 1.1- La photo panoramique par assemblage est une technique qui permet de dépasser les traditionnels formats 4:3 et 3:2 des appareils photos.
  • 1.2- C’est un véritable plongeon dans une image XXL. Quelques exemples sur mon site et notamment la photo panoramique de Strasbourg depuis une grue.
  • 1.3- Cela crée des sensations vertigineuses
  • 1.4- L’assemblage de dizaines de photos HD permet de zoomer dans l’image et rechercher des détails très précis.
  • 1.5- La définition de l’image obtenue permet des impressions très grand format ! A lire cet article sur la différence entre la résolution et la définition.

 

  • 2- Le matériel

  • 2.1-Un trépied bien stable pour supporter le poids de l’appareil, des plateaux micrométriques et de la rotule
  • 2.2- Une rotule panoramique. Comme vous le voyez sur le gros plan, on peut définir l’angle de rotation très précisément.

 

  • 3- La pupille d’entrée

  • Sans entrer dans des explications techniques, il faut juste savoir que la pupille d’entrée est le point autour duquel votre appareil photo doit tourner pour que l’assemblage en post-production se réalise parfaitement.
  • Retenez simplement que c’est le point de rotation idéal.
  • Et si vous voulez en savoir plus je vous conseille vivement de lire les articles de Arnaud Frich, excellent photographe panoramiste, excellent pédagogue
  • Démonstration
  • 1- vous utilisez une rotule de trépied classique
  • vous ne contrôlez pas les angles de rotation
  • vous ne tournez pas autour de la pupille d’entrée
  • vous obtenez une série d’images « en escalier »
  • panorama-1
  • 2- vous utilisez une rotule spécifique 
  • vous contrôlez les angles de rotation
  • vous tournez autour de la pupille d’entrée
  • vous obtenez une série d’images qui s’alignent parfaitement
  • panorama-rotule
  • 4- Comment trouver la pupille d’entrée

  • 4.1- Positionner votre appareil photo de façon à ce que le centre de l’optique soit à la verticale
  • centre-optique4.2- Vérifiez les niveaux à bulle
  • 4.3- Utilisez une grille comme premier plan
  • 4.4- Choisissez un arrière plan avec des lignes géométriques très repérables
  • panorama
  • 4.5- Faites un balayage et regardez dans le viseur
  • 4.6- Choisissez un angle de rotation qui vous permet de voir les 2 images se chevaucher
  • 4.7 Faites une première photo et regarder où se situe votre arrière-plan dans un carré de la grille
  • 4.8 Faites une deuxième photo après avoir fait une rotation, si l’arrière plan ne se trouve pas au même endroit, déplacez le plateau micrométrique vers l’avant ou vers l’arrière. Et recommencez les étapes précédentes, jusqu’à ce que les images se superposent. Puis notez la valeur pour chaque objectif.
  • Si vous agrandissez les images, vous verrez que dans les cercles rouges se trouve à droite et à gauche la même brique
  • Pour mon objectif 135 mm, la pupille d’entrée se trouve à 3cm.
  • C’est la partie la plus contraignante de la photo panoramique par assemblage. Une fois que vous avez déterminé les pupilles d’entrée de vos objectifs, ne pensez plus qu’à vous amuser avec ce style de photo.
  • Et n’oubliez pas de soigner votre composition !
  • 5- Après la prise de vues, l’assemblage

  • J’utilise le plus souvent le logiciel AutoPano Pro mais également Photoshop CS6.
  • Ces 2 logiciels permettent de restituer la photo panoramique telle que vous la perceviez par l’assemblage des de la série d’images.

A vos trépieds et appareils photos ! Envoyez-moi vos images

0 Partages